reprise d'études

Il y a environ 16 mois, je revenais de Thaïlande et je décidais de reprendre les études avec comme objectif d’obtenir un niveau de diplôme suffisant pour repartir là-bas et y trouver un emploi afin d’y vivre durablement.

reprise etudes

Définir mon projet ?

Avant de rentrer, il a déjà fallu définir mon projet. Je voulais reprendre les études pour pouvoir rester vivre en Thaïlande, d’accord. Mais pour faire quoi ? Comment y arriver ? Quelles solutions s’offrent à moi ?

Depuis mon premier PC, j’ai toujours été un peu « geek ». Ma culture informatique est un peu plus underground. Je suis le côté warez / open source de la force. Je suis d’orientation « gratuite » et « libre de droits ». J’ai toujours aimé le côté alternative d’internet. Un espace d’échange, une source d’information inépuisable et une ouverture sur le monde. Et puis tout était nouveau, c’était comme explorer un nouveau monde depuis son PC.

Et puis en Thaïlande, je tente ma première « expérience » commerciale en lançant un site de vente en ligne sous Prestashop. Un échec en termes de chiffre d’affaires, mais une vraie réussite en en ce qui concerne le référencement.

D’un coup, ma reprise d’étude s’oriente naturellement vers le digital. Ce qui tombe plutôt bien vue que ce secteur à encore de beaux jours devant lui et comporte pas mal d’avantages comme le fait de pouvoir travailler de n’importe où dans le monde. Un pc et une connexion internet suffisent.

 

reprendre les études

Analyser mes acquis et mes besoins

Vu la concurrence sur le marché du travail Thaïlandais, je me dis qu’il faut viser le Master. La plupart des Thaïlandais obtiennent une Licence et vu la législation du travail en Thaïlande par rapport aux étrangers, les employeurs n’ont aucun intérêt à recruter un « farang » qu’ils seront obligés de payer 4 fois le salaire Thaï moyen à niveau d’études équivalent. L’amélioration de mon Anglais est aussi un prérequis à l’aboutissement de mon projet.

Reprendre les études : La phase de recherche

N’ayant que mon Bac Pro Commerce en poche, j’allais devoir obtenir un BTS ou un DUT pour accéder à une Licence Pro Marketing Digital.

Cela est passé par un gros travail de recherche sur internet : BTS ? DUT ? VAE ? Combien de temps cela va me prendre ?

La réponse m’est venue d’une ancienne connaissance, lui-même en reprise d’étude. Il me parle de formations en 1 an qui permettent d’obtenir un Bac+2. Il appelle ça une « Année Spéciale ». Grâce à une telle formation, je pourrais gagner 1 an d’études.

Tout cela c’est fait dans un court laps de temps, puisque j’ai décidé de rentrer en France au mois de Juin pour le mois d’Aout.

Croire en sa bonne étoile

Ainsi, une fois atterrit à Paris, le 22 aout,  et mes valises posées chez un ami le temps de quelques jours, j’envoie aussitôt un mail avec CV et lettre de motivation à tous les responsables de formations de DUT « Année Spéciale » GEA et Techniques de Commercialisation de France. Oui, oui, vous lisez bien : J’ai fait ma demande en université fin Aout pour la rentrée de Septembre. Les inscriptions en université se font plutôt au mois de Mars/Avril.

Et miracle ! Dans le peu de réponses que j’obtiens, une Université, celle de La Rochelle, me propose sans rien me promettre un entretien le jour de la rentrée des classes. Et cela tombe bien, car La Rochelle est située à côté de chez mes parents ! Résultat, je suis pris en DUT Techniques de Commercialisation « Année Spéciale » et je peux donc reprendre les études ! J’aime quand un plan se déroule sans accroc !

Share:
Written by Yann
Je m’appel Yann ! J’ai vécu en Thaïlande pendant 18 mois où j’ai pu y faire une école de langue pendant 1 an pour apprendre les rudiments de la langue thaïe. J’ai depuis repris des études en France dans le secteur du digital dans le but de m’expatrier là-bas. Amoureux de l’Asie du Sud-Est, vous l’aurez compris, les thèmes tourneront autour de ma reprise d’étude, mon parcours professionnel et du dépaysement.