poulet aux noix de cajou

La rumeur, largement relayée par les médias Thaïlandais, à pas mal circulé à un moment sur le fait que le Bangkok Metropolitan Administration aurait décidé de bannir d’ici la fin 2017 tous les stands de street food de Bangkok. Cela semble évidemment irréaliste de se passer d’un bon poulet aux noix de cajou commandé dans la rue.

Enfin une recette de cuisine thaïe qui satisfera ceux et celles qui n’aiment pas manger épicé. Le poulet aux noix de cajou « Gai pad met maa mouang » est une recette gourmande qui contentera tous les palets. C’est sans doute pour moi le meilleur plat avec le Kaprao gai.

Cette fois ci, la recette est traduite de la chaine youtube « Pailin’s Kitchen ».

Ingrédients pour 1 personne :

  • 1 filet de poulet d’environ 200 grammes
  • 1 demie cuillère à soupe de sauce soja
  • 2-3 gousses d’ail
  • ¼ d’oignon émincé
  • 1 oignon nouveau (cébette)
  • Environs 80 grammes de champignons volvaire volvacée émincés
  • ¼ de poivron rouge
  • 180 grammes de noix de cajou grillées
  • 3-5 piments thaïs séchés

Sauce :

Préparation de votre Poulet aux noix de cajou « Gai Pad Met Maa Mouang »

 

  1. Coupez votre poulet en morceaux de tailles égales et mettez-les dans un bol. Ajoutez votre sauce soja.
  2. Mélangez tous les ingrédients de votre sauce dans un bol à part.
  3. Mettez à chauffer de l’huile dans votre poêle ou votre wok. Quand votre huile est chaude, ajoutez votre poulet. Après 1 ou 2 minutes, lorsque celui commence à être légèrement dorée, mettez-le dans une assiette à part.
  4. Remettez de l’huile à chauffer dans votre poêle puis ajoutez votre ail et votre oignon émincé. Remuez jusqu’à ce que votre ail commence à dorer puis ajoutez votre poulet, vos champignons, poivron rouge et piments thaïs. Remuez vivement le tout quelques instants.
  5. Ajoutez votre sauce et continuez à remuer le tout jusqu’à cuisson complète du poulet. Si vous venez à manquer d’huile, vous pouvez ajouter un peu d’eau.
  6. Une fois le poulet cuit, éteignez le feu et ajoutez vos noix de cajou et la partie verte de votre cébette.

C’est prêt, il ne vous reste plus qu’à accompagner votre plat avec un riz thaïs parfumé au jasmin et une bière Chang bien mérité !

Point linguistique :

« Kin dee dee » est l’équivalent de notre « Bon appétit.»

Share:
Written by Yann
Je m’appel Yann ! J’ai vécu en Thaïlande pendant 18 mois où j’ai pu y faire une école de langue pendant 1 an pour apprendre les rudiments de la langue thaïe. J’ai depuis repris des études en France dans le secteur du digital dans le but de m’expatrier là-bas. Amoureux de l’Asie du Sud-Est, vous l’aurez compris, les thèmes tourneront autour de ma reprise d’étude, mon parcours professionnel et du dépaysement.